Oser le conflit, éviter la violence

Les nouvelles du jeudi du 28 mai 2020

Être libre !

À la une ce jeudi : être libre !

Je suis dans une phase sceptique sur la liberté. Je ne crois guère les revendications à grands cris de plus de liberté, pas plus que les récriminations sur les privations dont nous serions l'objet. Non que la liberté ne soit un bien précieux : elle est un bien précieux et coûteux. Je crois que la liberté a un prix, qui est celui des produits de valeur : quand le prix est bas, c'est qu'il ne s'agit que d'une imitation.

Une histoire, une question n°99 : 3 blagues soviétiques

Au temps de l'Union soviétique et des difficultés que pouvaient vivre ses habitants, un humour caustique, parfois confinant à l'absurde, circulait. Un humour qui pouvait mettre en danger celui qui l'exprimait, ainsi que le raconte cette petite sélection...

Écouter l'histoire

Une histoire, une question sur Youtube
YouTube

Une chaîne Youtube sur le conflit

 

"Oser le conflit" en vidéo

Justement, on parle de liberté ici, d'une certaine façon, et de l'effet que peut nous faire le subit appel d'air que représente le déconfinement.

Mais aussi de toutes ces circonstances où nous perdons notre calme, quand "ça déborde".

La liberté n'est jamais un don mais une conquête

Mahatma Gandhi (1869-1948) - Homme politique et philosophe indien

Je me suis réjoui d'avoir trouvé cette citation, puis j'ai réalisé qu'elle pouvait être entendue de deux façons. D'abord la plus commune, qui est qu'il faut se battre pour obtenir la liberté. C'est sans doute le sens qui prévaut dans notre pays fort d'une solide tradition révolutionnaire. Mais aussi — et cette compréhension a ma faveur — qu'elle est d'abord une conquête sur soi. Le premier travail, mais aussi le plus important, c'est de faire cette conquête sur nos peurs, sur nos préjugés et pensées toutes faites qui nous enferment, sur notre représentation du monde qui nous fait attendre la liberté comme une becquée.

Le billet

Cocons

Libre, moi ? Jamais !

"Rien ne pose tant d'obligations à l'individu que la liberté" — Viékoslav Kaléb, auteur yougoslave.

La liberté fait partie de ces bienfaits à double face, avec la nouveauté et le changement. Ils ont un prix. Intellectuellement, nous ne pouvons que les souhaiter, mais nous aimerions bien les avoir "gratis". Et ce prix est au fond vertigineux, au sens propre du terme : la liberté, comme la nouveauté, est un vertige. Le vertige des possibilités infinies, le vertige de la chute hors de soi-même — alors que la servitude à nos habitudes, à notre "toujours pareil" est semblable à un cocon, confortable et réconfortant. D'ailleurs, nous protestons souvent face à la soi-disant privation de liberté, contre le fait que nous ne pouvons plus faire comme avant. Nous protestons contre le fait que nous sommes bousculés dans nos habitudes. Mais la vérité est que toute contrainte apporte de nouvelles libertés. Qui, pour être découvertes, demandent efforts et prises de risques ; qui impliquent l'angoisse, la fameuse angoisse existentielle de liberté car, quoi qu'il arrive, nous n'avons jamais le choix de pas avoir le choix, nous n'avons que le choix de notre destin et ce que ça implique : se tromper et engager notre vie dans des chemins douloureux. C'est ainsi que la liberté n'est pas un cadeau mais le fier blason d'une forme d'héroïsme...

Chez les amis

Nous n'avons jamais été aussi libres que sous l'occupation allemande

Voici la formule choc de cette vidéo qui rapporte un discours de Jean-Paul Sartre contenant cette phrase non moins marquante :

"Cette responsabilité totale dans la solitude la plus totale, n'est-ce pas le dévoilement même de notre liberté ?"

La communication non violente

Ma consœur Sophie Muffang réalise des capsules audio pour, je cite, "s'aérer et se former". 

Bon, d'accord : ici, elle annonce qu'elle a pour but d'éviter l'apparition de conflits. Je ne suis pas sur la même ligne, mais je me réjouis de ce conflit entre nous !

Anne Josse

12 manières de saboter votre newsletter

Anne Josse nous donne ici de précieux conseils pour écrire une newsletter. Je les ai lus avec intérêt. Ils m'ont donné l'occasion de me réjouir de la présence à mes côtés, chaque semaine, de Alain Daudier, qui corrige mes multiples coquilles avec patience, pédagogie et application. Merci Anne et merci Alain !

Lire l'article

L'agenda

Groupe continu de gestalt-thérapie : 5 dates avec Bénédicte Brillaud à Paris. La prochaine, le 6 prochains.

Oser le conflit : Dépasser ses craintes à faire entendre sa voix. 17 et 18 septembre 2020.

Le voyage héroïque: Développez votre puissance, clarifier vos envies – envie de projet, envie d'entreprendre, envie de transformation – et les freins ou peurs qui vous empêchent. Des dates à préciser après l'été.

Partagez sur Facebook
Twitter
Partagez sur LinkedIn

Pour s'inscrire à cette lettre et retrouver toutes les nouvelles précédentes, rendez-vous sur https://www.lqc.fr/jeudi

Laurent Quivogne

Oser le conflit, éviter la violence
J'accompagne des dirigeants, leurs équipes et des particuliers, pour défendre leurs causes et leurs projets.

quivogne@lqc.fr – 0675203390

Sur mon site

Pour l'entreprise: sur la page d'accueil: www.lqc.fr

Pour les particuliers: www.lqc.fr/gestalt

Oser le conflit, éviter la violence

La boutique

Des livres, récits de marche ou "Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre": https://www.lqc.fr/boutique/

Et aussi

Livre blanc sur l'animation: https://www.lqc.fr/comment-animer-un-groupe/
 

Mon profil LinkedIn
Suivez-moi sur Facebook
Me suivre sur Twitter