Oser le conflit, éviter la violence

Les nouvelles du jeudi du 16 janvier 2020

La bêtise

A titre expérimental et sur des conseils de lecteurs amis: la lettre est désormais envoyée à 19h

Deux ânes

À la une ce jeudi: La bêtise

Ces deux braves ânes ne sont pas une illustration de la bêtise, bien que nous les ayons souvent utilisés comme tels, mais se moquent de la nôtre. Car nul n'est à l'abri de manifester de la bêtise. Peut-être que certains sont plus doués que d'autres sur ce terrain-là, mais même le plus intelligent peut tomber dedans. Ce que je défends dans cette lettre, c'est que que la bêtise est d'abord un arrêt. Un arrêt de la pensée, un arrêt du mouvement de l'intelligence et de l'imagination comme je l'illustre ci-dessous.

Une histoire, une question n°80: la méprise

Ils se croisent tous les deux et le premier reconnaît le second. Il est tout heureux de l'avoir reconnu et, en même temps, l'autre a tellement changé! C'est presque un miracle de l'avoir reconnu. Le titre "la méprise" suggère la chute et pourtant, je suis sûr que vous allez être surpris!

Écouter l'histoire

Une histoire, une question sur Youtube

La bêtise est un manque d'imagination.

Voilà, pour une fois, une citation que je revendique mienne. J'ai d'abord pensé que quelqu'un l'avait dit avant moi mais je n'ai rien trouvé sur le sujet. Comme je le raconte dans l'histoire, la bêtise est le signe d'une pensée arrêtée. Arrêtée sur une idée, sur une représentation de la situation, sur une idéologie. Qui refuse de voir les choses autrement. Qui refuse ou qui en est incapable, justement par manque d'imagination. Parce qu'une pensée en mouvement est une pensée qui explore sans cesse de nouvelles pistes, de nouvelles possibilités, de nouvelles hypothèses. Mais avant de les explorer, il faut d'abord en imaginer l'existence. Faute de quoi, le monde apparaît comme une évidence bête à pleurer.

Homme à tête de bouc

Faire face à la bêtise

Disons d'abord qu'on est toujours le "bête" de quelqu'un. Il n'empêche que nous avons tous eu le sentiment de faire face à quelqu'un de borné, buté, impossible, je ne dis pas à faire changer de d'avis, mais simplement à faire évoluer l'opinion ou le jugement.

Rendez grâce: c'est une merveilleuse occasion d'apprentissage car cela nous apprend (et m'apprend en premier chef) à cesser de faire ce que nos proches tolèrent, parfois dans la douleur, que nous fassions. A savoir: vouloir convaincre à tout prix – voir mon article la rage d'avoir raison – et donner des conseils. Je cède souvent à la tentation d'argumenter sans fin (en fait, j'aime ça) mais beaucoup moins aujourd'hui à donner des conseils.

Je crois aujourd'hui qu'un conseil non sollicité est comme une sorte de viol, un abus en voulant mettre quelque chose de nous à l'intérieur de l'autre. La personne prise par la bêtise est totalement fermée à ce genre de traitement. Elle nous apprend donc à nous retenir, à "faire autrement".

Ce que j'avais entendu dire à propos des conspirationnistes (qui est pour moi une forme de bêtise), à savoir qu'il est inutile de vouloir argumenter. L'auteur (dont j'ai oublié le nom) proposait plutôt la surenchère: "Ah oui, tu ne crois pas que les américains sont allés sur la lune? Mais... Tu crois encore que la lune existe!"

Au fond, c'est peut-être ce qui vaut à l'âne sa réputation, de même que rien n'est plus difficile de pousser ou tirer un animal qui a décidé de ne pas bouger, de même n'essayez pas de mettre en mouvement un homme à la pensée arrêtée.

L'instant pub

Oser le conflit

Oser le conflit : Comment dépasser ses craintes à faire entendre sa voix, les 6 et 7 février

Parce que l'absence de conflit peut aussi conduire à la violence, que la peur du conflit empêche de purger les mauvaises énergies qui s'accumulent.

- Pour revisiter notre peur du conflit
- Pour traverser les conflits sans violence
- Pour apprendre la saine confrontation

Lire la suite...

L'agenda

Groupe continu de gestalt-thérapie : 5 dates avec Bénédicte Brillaud à Paris. La prochaine le 25 janvier prochain.

Oser le conflit : Dépasser ses craintes à faire entendre sa voix, les 6 et 7 février à Paris

Le voyage héroïque: Jeudi et vendredi 4 et 5 juin 2020 – développez votre puissance, clarifier vos envies – envie de projet, envie d'entreprendre, envie de transformation – et les freins ou peurs qui vous empêchent.

Partagez sur Facebook
Twitter
Partagez sur LinkedIn

Pour s'inscrire à cette lettre et retrouver toutes les nouvelles précédentes, rendez-vous sur https://www.lqc.fr/jeudi

Laurent Quivogne

Oser le conflit, éviter la violence
Accompagnement de dirigeants, leurs équipes et de particuliers

quivogne@lqc.fr – 0675203390

Sur mon site

Pour l'entreprise: sur la page d'accueil: www.lqc.fr

Pour les particuliers: www.lqc.fr/gestalt

Oser le conflit, éviter la violence

La boutique

Des livres, récits de marche ou "Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre": https://www.lqc.fr/boutique/

Et aussi

Livre blanc sur l'animation: https://www.lqc.fr/comment-animer-un-groupe/

Mon profil LinkedIn
Suivez-moi sur Facebook
Me suivre sur Twitter