Oser le conflit, éviter la violence

Les nouvelles du jeudi du 11 juin 2020

La vie en forme de cercle

À la une ce jeudi : la vie en forme de cercle

Choisir sa vie, ce n'est pas seulement choisir ce qu'elle contient, c'est aussi choisir la forme qu'elle a. Nous l'imaginons volontiers linéaire mais, comme le suggère le serpent rouge et vert de l'histoire, auquel fait écho "L'Ouroboros" ci-dessus (littéralement, "qui se mord la queue"), elle peut aussi être circulaire. Ce qui donne une tout autre perspective à l'idée de progrès, de croissance (même personnelle) et d'évolution...

Une histoire, une question n°101 : Ti-tête et Ti-corps

Un bûcheron se promène dans la forêt. Devant lui, un serpent rouge et vert traverse le chemin. D’un coup de hache, le bûcheron le tranche en deux. D’un côté du chemin, il laisse la tête, de l’autre corps. Sans se douter de ce qu’il va advenir de ce coup de hache…

Écouter l'histoire

Une histoire, une question sur Youtube
YouTube

Une chaîne YouTube sur le conflit

 

"Oser le conflit" en vidéo

Pas de nouvelle vidéo cette semaine : celle à venir est la cause de bien des réflexions pour moi. En attendant, un peu de pub : une présentation de la formation qui aura lieu les 17 et 18 septembre prochains

Inscrivez-vous !

La vie est comme la journée : elle a ses heures mortes

Louise Ackermann (1813-1890) - Poétesse française

J'ai choisi cette citation un peu par ce hasard amoureux qui nous fait tomber sur des choses qu'on se met à aimer, un peu parce qu'elle dit doucement que la géométrie de la vie n'est pas si rectiligne que nous pourrions le penser de prime abord. Elle aurait des recoins sombres, des plongées dans l'obscurité. Non peut-être comme un cercle, totalement fermé, mais comme une parabole qui est comme un cercle dont un point serait à l'infini, définitivement hors de notre vue limitée.

Le billet

Escalier en spirale

La vie repasse les plats, ou l'éternel recommencement

Il est au moins un aspect de la vie qui a, sans doute faussement, l'allure d'un cercle. Ce sont ces éternels recommencements qui nous font croire parfois que nous sommes maudits. Ces méchancetés à répétition que la vie nous inflige et qui reviennent, encore et encore. "Pourquoi est-ce que je rencontre toujours le même type d'homme ? ", demande cette femme. "Pourquoi est-ce que je tombe toujours sur des patrons sadiques ? ", demande cet autre.

La question, ici, n'est peut-être pas la forme qu'a la vie, mais la forme que nous lui donnons. Ou comment nous transformons de la nouveauté en du toujours pareil.

En Gestalt (forme, en allemand), nous appelons ça une "gestalt inachevée". Il s'agit d'un épisode de notre vie qui, pour une raison ou pour une autre, nous est resté sur l'estomac : il y a quelque chose d'inachevé.

Illustration de la psychologie de la forme

L'idée est que nous aimerions bien que, un jour ou l'autre, le film se termine bien. Nous sommes hantés par cet épisode au point que, souvent, nous le reconnaissons (ou croyons le reconnaître) dans notre environnement, de la même manière que, dans la figure ci-contre, nous voyons un cube qui n'y est pas vraiment, de la même façon que nous croyons reconnaître dans la rue un être cher que nous avons perdu.

Ce n'est donc pas ici que la vie est circulaire. C'est nous qui la tordons sur elle-même, en reconnaissant, dans les lanternes du présent, les vessies du passé.

Chez les amis

Pas besoin de dire la vérité, mais il faut répondre à cette question

Vous allez me poser la question de pourquoi je mets cette vidéo de Tobie Nathan dans cette lettre sur la forme de la vie. J'obéis à l'injonction du titre : parce qu'il parle de la vie en forme cercle et de : "à quel cercle appartenons-nous ?"

Et parce que j'en avais envie !

L'agenda

Groupe continu de gestalt-thérapie : 6 dates avec Bénédicte Brillaud à Paris, sur 2020-21. La prochaine, le 19 septembre.

Oser le conflit : Dépasser ses craintes à faire entendre sa voix. 17 et 18 septembre 2020.

Le voyage héroïque: Développez votre puissance, clarifier vos envies – envie de projet, envie d'entreprendre, envie de transformation – et les freins ou peurs qui vous empêchent. Des dates à préciser après l'été.

Partagez sur Facebook
Twitter
Partagez sur LinkedIn

Pour s'inscrire à cette lettre et retrouver toutes les nouvelles précédentes, rendez-vous sur https://www.lqc.fr/jeudi

Laurent Quivogne

Oser le conflit, éviter la violence
J'accompagne des dirigeants, leurs équipes et des particuliers, pour défendre leurs causes et leurs projets.

quivogne@lqc.fr – 0675203390

Sur mon site

Pour l'entreprise: sur la page d'accueil: www.lqc.fr

Pour les particuliers: www.lqc.fr/gestalt

Oser le conflit, éviter la violence

La boutique

Des livres, récits de marche ou "Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre": https://www.lqc.fr/boutique/

Et aussi

Livre blanc sur l'animation: https://www.lqc.fr/comment-animer-un-groupe/
 

Mon profil LinkedIn
Suivez-moi sur Facebook
Me suivre sur Twitter