Oser le conflit, éviter la violence

Les nouvelles du jeudi du 28 novembre 2019

L'étranger

Masque de carnaval

À la une ce jeudi: L'étranger

Étranger, tout comme extraordinaire, vient de extraneus, en dehors... Tout ce qui est en dehors de nous nous est donc étranger. Ce qui est, dans le sens commun, en dehors de notre pays, de notre culture mais aussi en dehors de notre famille, de notre cercle d'amis, et même en dehors de nous-mêmes. L'étranger parle une autre langue que nous-même, fût-il français, fût-il notre frère ou notre soeur. Jusqu'à un certain point, tout être nous est étranger. L'apaisement vient peut-être de renoncer à abolir l'étrange chez autrui et peut-être même en nous-même.

Une histoire, une question n°74: Femme-sans-peur compte les coups

Le vieux chef Sioux avait trois fils qu’il a perdus à la guerre. Aussi pleure-t-il quand sa fille, son dernier enfant, lui annonce qu’elle va partir à la guerre contre les Crows, tout en lui donnant sa bénédiction. Elle va trouver là le moyen de prouver la valeur de son nom, Femme-sans-peur, et trouver une drôle de façon de départager ses prétendants

Écouter l'histoire

Une histoire, une question sur Youtube

L'âme de l'étranger est une forêt sombre

Proverbe russe

Ce proverbe fait écho pour moi au célèbre poème de Baudelaire: La Nature est un temple où de vivants piliers - Laissent parfois sortir de confuses paroles. Nous ne saurions finalement entendre et comprendre tout-à-fait l'étranger et je fais le pari qu'il y a de l'étranger pour nous jusque dans nos proches, qu'il y a donc de la confusion dans ce que nous recevons d'eux. Bien heureux déjà si nous nous comprenons nous-mêmes et comprenons l'étranger en nous.

Affiche: voilà l'ennemi

Étranger et ennemi

Je suis en conflit avec tout étranger. Parce qu'il est autre que moi, alors il a des besoins autres que les miens et dès lors que nous nous rencontrons, ses besoins et les miens peuvent se heurter les uns aux autres et nécessiter des ajustements. C'est-à-dire un conflit (du moins au sens où je l'entends) Mais il peut me répugner d'avoir à faire ces efforts. Une solution facile est de reléguer l'étranger hors de mes frontières. Il ne s'agit pas de fustiger le président d'un grand pays qui construit des murs, des dirigeants politiques qui prônent le rejet de l'étranger, sans voir en nous, d'abord, comment nous cédons aussi à la tentation de l'effort d'ajustement. Toute cessation de contact est comme ériger un mur. Et tout mur se construit sur la qualification d'autrui: voleur, profiteur, mais aussi asocial, pervers narcissique, psychopathe. Désigner l'ennemi pour parer l'angoisse d'envahissement, voilà la fondation de toute muraille.

Au contraire, et parce que nous avons su auparavant nous trouver des points communs, il peut y avoir de l'émerveillement à voir la différence chez l'autre. Ainsi ce participant de culture chinoise à l'un de mes stages sur le conflit qui me dit, dans un récit, avoir "vexé" son père. Sans que rien, ni dans le récit, ni dans les paroles ou les actes rapportés du père ne viennent pour moi et d'autres participants non chinois l'attester. Parce que je le crois, parce qu'il se sait entendu par le groupe, alors sa différence est l'occasion de construire un pont entre nous. Pont qui n'aurais jamais pu être érigé si nous avions été, les uns et les autres, totalement semblables.

L'instant pub

Oser le conflit

Oser le conflit : Comment dépasser ses craintes à faire entendre sa voix, les 6 et 7 février

Parce que l'absence de conflit peut aussi conduire à la violence, que la peur du conflit empêche de purger les mauvaises énergies qui s'accumulent.

- Pour revisiter notre peur du conflit
- Pour traverser les conflits sans violence
- Pour apprendre la saine confrontation

Lire la suite...

L'agenda

Groupe continu de gestalt-thérapie : 5 dates avec Bénédicte Brillaud à Paris. La prochaine le 19 octobre

Oser le conflit : Dépasser ses craintes à faire entendre sa voix, les 24 et 25 octobre à Paris

Le voyage héroïque: Jeudi et vendredi 4 et 5 juin 2020 – développez votre puissance, clarifier vos envies – envie de projet, envie d'entreprendre, envie de transformation – et les freins ou peurs qui vous empêchent.

En forêt: Date à fixer en décembre – Sortir du stress du quotidien pour clarifier sa vision

Partagez sur Facebook
Twitter
Partagez sur LinkedIn

Pour s'inscrire à cette lettre et retrouver toutes les nouvelles précédentes, rendez-vous sur https://www.lqc.fr/jeudi

Laurent Quivogne

Oser le conflit, éviter la violence
Accompagnement de dirigeants, leurs équipes et de particuliers

quivogne@lqc.fr – 0675203390

Sur mon site

Pour l'entreprise: sur la page d'accueil: www.lqc.fr

Pour les particuliers: www.lqc.fr/gestalt

Oser le conflit, éviter la violence

La boutique

Des livres, récits de marche ou "Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre": https://www.lqc.fr/boutique/

Et aussi

Livre blanc sur l'animation: https://www.lqc.fr/comment-animer-un-groupe/

Mon profil LinkedIn
Suivez-moi sur Facebook
Me suivre sur Twitter